Atelier de perfectionnement professionnel

Stress au travail, relaxation, bien-être et développement personnel

Présentation

Un certain niveau de stress au travail agit comme un défi qui, adéquatement relevé, favorise la santé physique et mentale. Toutefois le stress qui dépasse les capacités habituelles d’un individu est très nuisible, pouvant entraîner tout un ensemble de maux physiques, inciter au découragement, à l’irritabilité, à la perte de la joie de vivre. Dans les milieux de travail le stress excessif provoque souvent chez les membres du personnel une attitude cynique envers clients, collègues, supérieurs et subordonnés, accompagnée par le désintéressement à l’égard de la tâche et des objectifs de l’organisation.

Selon le Dr. Hans Selye, le pionnier de la notion de stress, celui-ci est la réponse non spécifique que donne le corps à toute demande qui lui est faite. Le stress peut être physiologique, psychologique ou les deux à la fois.

L’atelier proposé ici permet à chaque participant d’identifier son niveau de stress et de déterminer s’il lui est utile ou nuisible. De là nous chercherons à identifier les stresseurs principaux et expérimenterons diverses façons d’affronter le stress pour en faire une occasion de bien-être et de développement personnel.

L’atelier peut durer une demi-journée 2 heures, une demi-journée (3.5 heures) ou une journée complète (8 heures).

Principaux éléments du programme
  1. Exposé sur le stress. Ses manifestations au plan physique, cognitif et émotionnel.
  2. Identification des stresseurs :
    1. les stresseurs externes : liés aux patrons, collègues, clients, à leurs décisions et actions.
    2. Les stresseurs internes : liés au perfectionnisme personnel et autres tendances correspondant à un système internalisé d’obligations irréalistes, excessives.
  3. Prise de conscience des stresseurs internes par des exercices de relaxation et d’introspection, passifs, actifs et interactifs.
  4. Examen des stresseurs externes par des représentations de situations vécues, d’abord telles qu’elles se sont déroulées, ensuite selon une alternative qui serait un antidote au stress.
  5. Analyse de la dynamique du milieu de travail considéré comme un système d’interaction. Place de chacun dans ce système par une représentation graphique.
  6. Exercices de concentration, d’affirmation de soi, d’écoute. La solidarité affective comme prévention du stress et antidote.
  7. Réunions synthèses avec la participation de tous les membres du groupe.

Les composantes de l’atelier seront utilisées selon le temps disponible, les attentes et la dynamique des participants; elles ne seront pas nécessairement toutes présentées.

 


L’animateur

Pierre Gauthier a complété un certificat en psychoéducation à l’Université de Montréal et poursuivi des études universitaires en sociologie aux universités de Montréal et McGill. À l’université Cornell (USA) il a obtenu une maîtrise, puis un doctorat (Ph.D.) en sociologie.

Son expérience professionnelle comprend dix années de travail comme psychoéducateur auprès d’adolescents délinquants ou d’enfants mésadaptés socio-affectifs et cinq ans d’analyse de systèmes organisationnels pour BIRO inc., une firme-conseil québécoise. De 1973 à 1988 il a été professeur agrégé puis titulaire à l’École de Psychoéducation de l’Université de Montréal, école qu’il a dirigée pendant 5 ans.

Au début des années 1980 il a effectué plusieurs stages de spécialisation en psychothérapie au Canada, aux États-Unis, en France et au Mexique. Présentement il pratique à titre privé la psychothérapie pour individus, couples et familles. Il est également chargé de formation clinique auprès d’intervenants psychosociaux en France et au Canada, de même que consultant en programmes d’aide aux employés pour la firme montréalaise Turcotte et Associés.

Auteur de nombreux articles en sciences humaines, il publiait en 1986 Les nouvelles familles (Montréal: Éditions Saint-Martin), un livre sur les familles monoparentales et recomposées. Membre du Comité scientifique international de psychothérapie corporelle et membre fondateur de la Société québécoise des psychothérapeutes professionnels, il fut rédacteur en chef de la revue Psychothérapie Québec, publiée par cet organisme de 1998 à 2007.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *